Historique des navires
book

Le s/s «CALANDA», un navire dont l’histoire est fortement mouvementée, a été construit en 1913 au chantier naval W. Pickersgill & Sons Ltd., Sunderland et livré en septembre sous le nom de «HELMSLOCH» à l’entreprise Strath Steamship Co. Ltd. dont le siège est à Cardiff. La gestion du navire a été assurée par la compagnie d’armement E.L. Downing & Sutherland également domiciliée à Cardiff qui a changé de nom en 1917 pour se nommer E.C. Downing, Cardiff. Comme vapeur d’une longueur totale (loa) de 115,81 m, une largeur (beam) de 15,30 m. et un tirant d’eau de (summer draft) de 7,62 m, il présente un port en lourd de 7400 t. (DWT) , un tonnage de 4163 TJB, resp. 2'572 TJN. Avec une machine à triple expansion développant 1850 CV il était en mesure d’atteindre une vitesse de 11 noeuds.

En août 1929, son propriétaire vendit le s/s «HELMSLOCH» à la maison Livanos Brothers, qui confia la gestion du navire à J. G. Livanos, Chios. Dès lors, le navire battit pavillon grec et porta le nom de «MICHAEL L». Son port d’attache fut désormais Chios. En 1930, il eut un nouveau propriétaire du nom de J. G. Livanos, Chios, qui exploita le navire sous le même nom.

Après une collision en janvier 1934, le navire échoua et fut d’abord abandonné. En septembre de la même année, la compagnie d’assurance vendit l’épave à Italian General Shipping Co., qui la revendit, un mois plus tard, à G.W. Grace & Co. à Londres. Après une révision, cette dernière exploita le navire sous le nom de «ROEHAMPTON». En 1938, elle vendit ce dernier à G. W. Grace à Riga, qui l’enregistra avec le nom de «LETTONIA» sous pavillon lettonien. La gestion fut assurée par les représentants J. Zalcmanis, K. Jansons & J. Freyman à Riga. Le signal d’appel fut dès lors: YLGF.

En 1939 déjà, le navire fut revendu à la Compañia de Transportes Maritimos Ltda., Panama, où il prit le nom de «ANITA» en 1940. Son signal d’appel fut HPOD.

L’année suivante, la "Schweizerische Reederei A.G.", Bâle (Swiss Shipping Company, Ltd.) acquit ce navire pour 124'000 £ dans l’intérêt de l’approvisionnement du pays. Elle en assura en même temps la gestion. A défaut d’un propre registre suisse, le navire fut enregistré à Panama sous le nom de «CALANDA». Le nouveau signal d’appel fut: HPOD.

Après que le gouvernement suisse, le 9 avril 1941, à la suite de l’entrée des troupes allemandes et italiennes en Grèce et pour assurer l’approvisionnement du pays en marchandises en provenance d’outre mer, eut créé son propre registre pour bateaux par voie d’ordonnance d’urgence, la propriétaire du navire enregistra ce dernier sous le pavillon neutre de la Suisse. Samedi 19 avril 1941, vers midi, dans le port de Sabona, le pavillon suisse fut hissé en remplacement du pavillon panaméen. L’enregistrement officiel n’eut toutefois lieu que le 24 avril 1941. Le nouveau port d’attache et d’enregistrement devint Bâle. Le «CALANDA» fut donc le premier navire à être porté dans le Registre suisse des bateaux. Le capitaine fut le Hollandais Pieter Kommer Kwak. Le signal d’appel suisse fut HBDA.

Après la guerre, le navire fut vendu le 12 décembre 1946 à la compagnie danoise Dampskibsselskab Hetland A/S pour 55'000 £ et prit le nom de «STORAA». T. Basse, København en assuma la gestion. Le signal d’appel fut alors: OXEJ.

En août , la société John Manners & Co. Ltd., Hongkong, en devint la nouvelle propriétaire. Elle donna au navire le nom de «SAN ROBERTO» et l’enregistra à nouveau sous pavillon panaméen. Signal d‘appel: HORF.

En 1950, le vapeur fut vendu sous le même nom à la société Wallem & Co. Ltd., Panama et sa gestion fut assurée par la compagnie d‘armement John Manners & Co. Ltd., Hongkong. Le 15 mai 1951, à la suite d’une collision avec un objet sous-marin non identifié le navire eut à subir une voie d’eau et échoua. Le jour suivant déjà, il pu être libéré, remorqué puis réparé.

En 1952, il fut une nouvelle fois vendu à la société San Roberto Steamship Co. SA, Panama, qui confia la gestion à la compagnie John Manners & Co. Ltd., Hongkong.

A fin 1952, le navire entra au port de Keelung avec une voie d’eau où celle-ci pu être provisoirement colmatée de manière qu’il put poursuivre sa route vers Yawata (Japon) pour y décharger du minerai. Le 4 janvier 1953 il arriva à Hongkong. Enfin, le 17 janvier 1953 débuta le découpage pour la ferraille.